Le laboratoire Chrono-environnement

Le laboratoire Chrono-environnement est une unité mixte de recherche (UMR) composée de personnel employé par l’Université de Franche-Comté, le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), l’Institut National de Recherche Agronomique (INRA), le Centre Hospitalier Universitaire de Besançon (CHU), l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives (INRAP), le Ministère de la Culture et le Centre Énergie Atomique (CEA). Cette unité comprend des enseignants-chercheurs, des chercheurs, des personnels techniques, des doctorants et des post-doctorants. Elle accueille également des invités extérieurs et des collaborateurs occasionnels.

Chrono-environnement rassemble toutes les compétences nécessaires pour répondre aux enjeux soulevés par l’urgence à l’échelle planétaire de gérer de manière durable les ressources et la biodiversité, pour un développement soutenable des populations humaines. Le laboratoire fonctionne sans équipe disciplinaire permettant de fédérer une part importante des chercheurs de l’unité, toutes disciplines confondues, autour de thématiques et de projets communs, et d’aboutir ainsi à de grandes actions inter-disciplinaires, dans les domaines des sciences du vivant, sciences de l’univers, sciences de la santé, sciences physiques et chimiques, sciences humaines, et mathématiques. La recherche est soutenue par un ensemble de services analytiques, administratifs et logistiques.

Les projets de recherche de Chrono-environnement sont construits autour des objectifs de l’initiative internationale « Future Earth » qui promeut l’acquisition des connaissances requises pour un développement planétaire durable. Ainsi, Chrono-environnement soutient des actions visant à observer, comprendre, et prévoir les processus en jeu au sein de la bio-géosphère, les interactions hommes-territoires-environnement sur la longue durée, et les enjeux environnementaux, éco-toxicologiques et épidémiologiques passés, actuels et à venir.

Les actions de Chrono-environnement sont rattachées à trois thèmes de recherche qui sont les suivants :

  • Fonctionnement de la Biogéosphère (Biogéo)
  • Ecosytèmes – Contaminants – Santé (Ecos)
  • Sociétés et Environnements du Passé (SoPast)

Quelques chiffres en 2018 :

280 Personnels permanents

70 Doctorants et post-doctorants, contractuels

5 Sites (Campus de La Bouloie, Place St Jacques et Haut du Chazal, Montbéliard, Chifflet)

1 Zone atelier (ZAAJ)